cobbles-403668_640Entre le gel de l’hiver, les balayeuses, le passage des véhicules et les flux piétonniers, les pavés des villes subissent constamment des agressions qui finissent par dégrader leurs joints et leurs surfaces. L’idéal serait de procéder à leur rénovation dès lors que des traces d’usure trop importantes sont aperçues car cela permet de :

Faire des économies

Une fois que les joints ont été entamés, les pavés ne sont plus stabilisés et peuvent se briser à tout moment à force d’entrechocs répétés ou au passage d’une lourde charge. Changer une zone entière de pavés puis refaire son jointoiement est plus coûteux que la simple mise en œuvre d’un coulis de rénovation. Ainsi, comme le dit l’adage : mieux vaut prévenir que guérir !

Garantir la sécurité et l’accessibilité de tous

Laisser une zone pavée en état d’usure avancé peut être dangereux. En effet, des pavés instables ou cassés peuvent endommager les véhicules circulant ou provoquer la chute des piétons. Ils sont, de plus, un frein à l’accessibilité des PMR (personnes à mobilité réduite) à l’espace public. Aussi, il faut savoir que si une personne se blesse sur l’espace public à cause d’un élément mal entretenu par la ville, c’est cette dernière qui est responsable.

Agir favorablement pour l’image de la ville

La rénovation régulière des rues et places pavées contribuent à la bonne image qu’une ville peut transmettre. Cela a autant un impact sur ses citoyens qui y résident que sur ses touristes qui foulent chaque jour ses pavés au centre du cœur historique ou sur les divers marchés. En plus de rénover les joints, le coulis de rénovation protège à nouveau les pavés en créant une fine pellicule à leur surface : l’entretien s’en retrouve facilité et leur esthétique améliorée.

Le spécialiste du mortier de joint Romex propose un coulis de rénovation permettant une mise en œuvre rapide pour des zones devant supporter des charges de trafic intenses allant jusqu’à 25 Tonnes : Découvrez le Rompox D3000 sur son site !

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *