local commercial

La qualité de l’ameublement, la propreté des revêtements, la mise en valeur des volumes… Tous ces éléments participent à l’image que se font vos visiteurs, vos partenaires et vos collaborateurs de l’entreprise. Comment bien aménager son local professionnel ?

Le mobilier design pour définir les espaces

Fini les cloisons opaques sans personnalité. Dans un local professionnel dynamique, les espaces se dessinent avec des murs végétaux, des parois japonaises, des cloisons coulissantes partiellement vitrées… L’idée est de créer du mouvement pour séparer les espaces sans les figer.

Le mobilier participe également à la création de différentes zones pouvant être définies par mission, par poste ou encore en fonction du niveau de bruit émis par différentes équipes. Un pôle commercial pourra être en partie isolé par des parois acoustiques amovibles. Simple et pratique, le mur étagère de séparation est un moyen de signifier l’existence de deux espaces sans les cloisonner.

Habiller l’espace intérieur du local professionnel

L’espace intérieur du local se compose de bureaux, de chaises, d’objets de décoration, mais aussi de canapés et de tables à manger dans les espaces de repos. L’harmonie entre ces différents éléments envoie un message de cohérence à vos interlocuteurs venus pour une visite.

La régularité et les accords entre différents espaces peuvent se travailler en jouant sur les tissus d’ameublement pour créer une dynamique de couleurs et de motifs. Les formes comptent également. Aussi, il est intéressant de sélectionner des pièces de mobilier professionnel affichant des proportions similaires.

Soigner les revêtements du sol au plafond

Les meilleurs arrangements restent vains si les murs, les sols et les plafonds sont visiblement négligés.

Les revêtements de sol dans les environnements professionnels contribuent à la sécurité des personnes. Les revêtements glissants augmentent le risque de chute. Les matériaux réfléchissants peuvent causer une gêne visuelle et amoindrir les performances au travail.

Les parois du local sont soumises à de nombreuses dégradations, qu’il s’agisse de salissures, de marques, de chocs ou d’usure. Les trous, les fissures ou encore les auréoles, stigmates d’un précédent dégât des eaux, sont le signe d’un mauvais entretien, mais aussi d’un bâtiment qui se dégrade.

Les plafonds sont plus en vue qu’on ne pourrait le croire. S’ils ne sont pas directement observés, ils sont constamment perçus. Les dalles de faux plafond peuvent être équipées de luminaires et présenter différents styles en fonction des zones du local.

Pour ne pas faire fuir la clientèle, le local commercial doit être d’une propreté irréprochable. Il est donc essentiel de veiller à bien entretenir le local. Pour faciliter cette tâche, il existe certaines solutions comme l’aspiration centralisée, le robot de nettoyage, le nettoyeur de vitres…

Travailler les façades extérieures du local professionnel

Dans les faits, la première impression se tisse dès l’arrivée de la personne dans le quartier ou le secteur du local professionnel. Lorsque que la bâtisse est vue pour la première, l’état de ses façades, de ses fenêtres, mais aussi la propreté des espaces extérieurs donnent le ton.

Un mur visiblement dégradé, des fenêtres mal entretenues et des déchets qui jonchent le sol peuvent entraîner un jugement hâtif de la part de l’interlocuteur et miner les efforts faits à l’intérieur du bâtiment.

Encore une fois pour faire bonne impression, le local professionnel doit dégager une certaine cohérence, entre l’intérieur et l’extérieur, entre les différents espaces et les styles d’aménagement.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *