aides financieres salle bain

La rénovation d’une salle de bain peut constituer un budget conséquent pour des personnes aux revenus modestes. Si des aides de l’État sont disponibles pour la rénovation d’un logement et notamment en matière de rénovation énergétique, ce ne sont pas les seules conditions. Effectivement, l’État français octroie également de nombreuses aides financières aux personnes en situation de handicap ou trop âgée souhaitant rénover leur salle de bain. Infobatir vous en dit plus sur ces différentes aides.

Combien coûte en moyenne la rénovation d’une salle de bain

Comme n’importe quels travaux de rénovation, vouloir intégralement refaire sa salle de bain implique un coût qu’il est nécessaire d’évaluer avant de vouloir entamer des travaux. Ce prix va notamment dépendre du mobilier pour salle de bain choisi, de l’ampleur des travaux de rénovation à effectuer, mais également des matériaux choisis pour effectuer ces rénovations. La taille de la salle de bain en question est également un facteur pouvant augmenter ou baisser le prix des travaux. Si des travaux de rénovation économique peuvent revenir très peu chers (moins d’un millier d’euros), des travaux de rénovation plus lourd ainsi que des matériaux et du mobilier haut de gamme peut facilement revenir à plusieurs milliers d’euros.

En moyenne, il faudra compter entre 150 et 500 € par m² pour une salle de bain d’entrée/milieu de gamme. Pour une salle de bain haut de gamme, cette facture peut grimper à plus de 700 € par m².

 

Le crédit d’impôt à la transition énergétique

La première aide disponible pour rénover sa salle de bain est un crédit d’impôt à la transition énergétique. Cette aide s’adresse principalement aux personnes en situation de handicap. Elle permettra d’effectuer des travaux visant à améliorer l’accès et la sécurité dans la salle de bain. Cela se manifeste sous la forme d’un crédit d’impôt. En d’autres termes, les dépenses utilisées pour effectuer la rénovation de sa salle de bain peuvent être déduites de vos impôts dans une limite de 5.000 €. Cela implique notamment :

  • des WC surélevés ;
  • l’installation d’un siège de douche murale ;
  • l’installation d’un lavabo modulable ;
  • un bac de douche extra-plat ;
  • l’installation d’un revêtement de sol antidérapant.

 

Habiter mieux par l’ANAH pour les propriétaires voulant rénover une salle de bain

La seconde aide disponible est proposée par l’Agence Nationale de l’Habitat et s’intitule « la prime Habiter Mieux ». Il s’agit d’un dispositif financier qui financera jusqu’à 50 % du montant des travaux hors taxes. Cependant, cette aide n’est distribuée qu’à posteriori aux habitants. Il est nécessaire que ces derniers aient diminué de 25 % leur consommation d’énergie suite à ces fameux travaux. Il sera donc nécessaire de limiter les dépenses énergétiques générées par sa salle de bain à l’issue de ces travaux.

Voici les conditions à respecter pour bénéficier de la prime Habiter Mieux.

  • Être propriétaire de son logement.
  • Avoir des revenus modestes.
  • Vivre dans un bâti de plus de 15 ans.
  • Avoir minimum 1.500 € de travaux à effectuer.

Ma Prime Rénov’ pour économiser de l’énergie dans sa salle de bain

À l’image de l’aide précédente, Ma Prime Rénov’ est une disponible pour améliorer les performances énergétiques de votre salle de bain. Cette pièce, particulièrement gourmande en énergie, peut faire grimper le montant des factures. C’est la raison pour laquelle cette aide est disponible pour ceux souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique, mais également des travaux visant à réduire la consommation d’énergie de sa salle de bain. Cette aide permet notamment d’effectuer un changement de radiateur, réaliser une isolation thermique ou encore remplacer son chauffe-eau. Cette aide s’alloue sans condition de ressource depuis 2021.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *