Les hydrocarbures aromatiques sont très utilisés dans le monde du BTP. Parmi eux, on trouve le toluène, un liquide incolore avec une odeur assez prononcée. Il dissout de nombreuses huiles, graisses et résines et est le plus souvent utilisé comme réactif ou solvant. Aussi appelé phénylméthane ou méthylbenzène, c’est un liquide particulièrement volatil. Quelles sont alors ses principales utilisations ?

Les caractéristiques du liquide

Actuellement, on obtient le toluène par reformation catalytique des naphtas, issus du raffinage du pétrole. On peut aussi l’obtenir avec du benzène ou d’autres hydrocarbures dont il sera extrait par la suite. Le toluène est miscible à la plupart des solvants organiques comme l’oxyde de diéthyle, l’acétone, l’éthanol ou encore le chloroforme. En revanche, il est pratiquement insoluble dans l’eau. Il peut également être mélangé à de l’acide acétique glacial.

À l’état brut, le toluène peut contenir jusqu’à 25% de benzène. Dans sa forme la plus pure, il peut n’en contenir que 0,01%. Si le toluène est de qualité commerciale, il peut contenir des quantités très faibles de HPA ou hydrocarbures polycycliques aromatiques.

Quelles sont les utilisations possibles du toluène pour le monde du BTP ?

Ce produit peut être utilisé de deux façons :

  • En tant que solvant pour les vernis, les peintures, le polystyrène, le caoutchouc, la cellulose éthylique, les cires, les graisses, les résines (époxy ou autre) ou les encres d’imprimerie.
  • En tant que matière première pour la production de certains produits chimiques comme le phénol, le benzène, le benzaldéhyde, la diisocyanate de toluène, les explosifs, colorants, les agents de parfums et de saveurs, les adhésifs et les détergents.

On le retrouve également dans l’essence et le kérosène. En effet, il permet d’élever l’indice d’octane dans les carburants lorsqu’il est mélangé à des xylènes et au benzène. Il peut également intervenir dans le processus de tannage du cuir. Faites un tour sur https://chemical.center/les-solvants/35-toluene pour vous procurer du toluène.

Les risques de la manipulation du solvant et les précautions à prendre lors de vos travaux

Quelle que soit son utilisation, le toluène est un solvant qu’il faut manipuler avec précaution. En effet, s’il entre en contact avec des oxydants forts, la réaction risque d’être explosive et de provoquer des incendies. Par ailleurs, c’est un produit écotoxique, qui même avec une toxicité aiguë faible, peut s’attaquer directement au système nerveux central.

Il peut devenir nocif par inhalation ou par ingestion, car ses vapeurs causent des maux de tête, de la somnolence, des vertiges, des nausées et de l’incoordination. De plus, l’organisme peut prendre du temps à l’expulser du fait qu’il est insoluble dans l’eau et ne peut donc être éliminé dans les selles et l’urine, mais uniquement être métabolisé.

En outre, ce solvant peut causer des irritations de la peau et s’attaquer aux yeux et aux voies respiratoires. Si la concentration du produit est assez élevée ou si l’exposition se prolonge, cela risque de diminuer la fréquence cardiaque et même de provoquer un arrêt respiratoire.

Par voie cutanée, le toluène n’est pas cancérogène. En revanche, en tant que solvant, il favorise l’entrée de produits cancérigènes dans l’organisme. En cas d’inhalation chronique de toluène prolongée, le cerveau risque de subir des dommages irréversibles.

Les liquides benzéniques comme le toluène, le benzène et le xylène doivent être conservés en lieu sûr et être hors de portée de tout le monde, car leur inflammabilité peut causer des dégâts importants s’ils sont conservés dans des lieux publics comme des centres commerciaux. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour laquelle ces solvants sont uniquement dédiés à un usage industriel. Seuls les professionnels peuvent se les procurer. Ils sont conditionnés dans des matériels de stockage adaptés pour réduire les risques éventuels lors de leur utilisation. Dans tous les cas, équipez-vous du matériel nécessaire avant d’y toucher (combinaison totale, masques, gants…).

Partager sur :
Publié dans : BTP

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *