Qui a dit que le bois et l’humidité ne fonctionnent pas bien ensemble ? En effet, il est presque contre-intuitif de mettre un matériau comme le bois – qui a des problèmes d’humidité et de dilatation – dans un endroit constamment mouillé (salle de bain, une cuisine). Néanmoins, avec des détails soignés et une sélection réfléchie d’essences appropriées, le bois peut en fait être un matériau idéal pour presque tous les endroits, humides ou secs.

 

Comptoirs de cuisine en bois

Comparés à des matériaux plus durables comme la pierre, les comptoirs en bois peuvent sembler inadéquats et même inappropriés, surtout s’ils sont utilisés autour d’un évier, où l’eau éclabousse constamment sur le bord et les casseroles ont tendance à s’empiler. Cependant, les comptoirs en bois comme le bloc de boucher (un morceau de bois dur stratifié) ont été utilisés avec succès pendant des siècles. Les comptoirs en bois, qu’ils soient en bois massif comme de grandes dalles de noyer ou un bloc de boucher en érable classique, peuvent créer une sensation chaleureuse et naturelle dans une cuisine et peuvent réduire le bruit des casseroles et poêles qui se posent sur le comptoir.

Mais cela ne signifie pas que toutes les essences de bois font de bonnes surfaces de comptoir. Les essences de bois plus douces, comme le pin, ne sont généralement pas idéales pour les comptoirs en raison de la rapidité avec laquelle ils se bossellent et se rayent. Bien qu’il soit possible d’utiliser du papier de verre pour restaurer le bois rayé, la remise en état d’un comptoir entier qui a été bosselé ou endommagé peut être difficile.

De plus, les comptoirs en bois doivent être huilés une fois par mois si la surface n’est pas finie. Ou remis à neuf tous les cinq ans si elle est préfinie. Cela protégera le bois de la plupart des taches et des dégâts d’eau, mais cela nécessite un entretien fréquent.

 

Surfaces en bois dans la salle de bain

Compte tenu de l’humidité constante dans une salle de bain, le bois n’est pas le premier choix de la plupart des gens lorsqu’il s’agit de choisir une finition pour cette pièce. Cependant, en raison de son aspect organique et naturel et de sa chaleur au toucher, par opposition à la sensation de froid du carrelage, le bois est devenu un choix plus courant dans les salles de bains.

Si le bois est utilisé pour l’habillage des murs, le sol ou le plafond, vous devez vous assurer que vous avez un ventilateur installé pour une ventilation adéquate. Cela protégera le bois de la déformation et réduira le risque de moisissure. Il faut également s’assurer que le bois est enduit d’un scellant pour le protéger davantage. Des revêtements en bois adaptés aux pièces humides peuvent être utilisés pour vous éviter cela.

 

Baignoires en bois

L’astuce pour intégrer une baignoire en bois dans sa salle de bain, est de s’assurer que les bonnes essences sont sélectionnées dès le début. De plus, il faut que le bois est régulièrement entretenu. Le teck, par exemple, était souvent utilisé sur les ponts des navires et fonctionne bien comme matériau de baignoire en raison de sa résistance à la moisissure.

La plupart des experts préconisent l’utilisation de plusieurs couches de scellant sur les baignoires en bois. Cela permet de fournir une protection continue contre les cycles de séchage humide que traversent les baignoires. Ceci peut en effet souvent rendre le bois plus texturé qu’il ne l’était initialement.

Pour le bois traditionnellement huilé plutôt que scellé, comme le hinoki japonais, le scellement du bois coupe son odeur notoire. Toutefois, il le fait gonfler, provoquant finalement des fuites et des taches. Pour éviter cela, il est préférable de garder la baignoire à l’abri de la lumière directe du soleil, d’appliquer de l’huile sur toutes les surfaces de la baignoire et de maintenir le niveau d’humidité constant en utilisant un protège-baignoire lorsqu’elle n’est pas utilisée.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *