Browse

Méthode : le jointoiement de terrasse

table-chair-idyllic-cottage-backyard-patio-874015-pxhere.com

Choix des matériaux, des teintes, entretien : voici quelques conseils pour vous aider à réaliser le jointoiement de votre terrasse et obtenir un résultat exceptionnel !

Choisir le bon matériau

Pour la pose des pavés klinkers, utilisez du sable pour une largeur de joint de deux millimètres maximum. Ayez recours à la même solution pour les petits carrelages. Le ciment s’emploie pour une largeur de joint de dix millimètres. Vous pouvez très bien remplacer le ciment par de l’époxy. Le joint époxy est parfaitement imperméable et accentue la couleur du matériau.

Le sable polymère est plus approprié aux joints de deux millimètres à un centimètre et demi. Sachez que le polymère se présente comme un joint solide. Sa haute flexibilité permet d’absorber de nombreuses tensions. Vous pouvez l’utiliser sur n’importe quel support, à l’exception du béton. Si vous voulez en savoir plus sur le choix des joints de pavés, rendez-vous ici.

Comment bien jointoyer ?

Si vous utilisez du sable, remplissez les joints par balayage et vibrez de manière à ce que le joint se remplisse et se compacte bien. Avec le ciment, jointoyez manuellement pour réussir à avoir un bel assemblage.

L’époxy doit être appliqué avec une grande précision. Veillez également à bien respecter le temps de séchage. Avec un joint polymère, vous devez remplir les joints par balayage et vibrer pour que le joint se remplisse et se compacte. Nettoyez la surface. Humidifiez les joints et laissez sécher pendant 24 heures.

Les teintes disponibles

Le choix des joints contribue de manière significative à l’esthétique finale de votre terrasse. Les raccords se déclinent généralement en gris ou en blanc, tandis que le ciment garde son éternelle teinte grise. Les joints polymères et époxy sont souvent disponibles en blanc, gris ou noir. Ils sont aussi d’un beige ou jaune d’une intensité moyenne. Vous pouvez aussi choisir les nuances de granit.

Prévenir l’usure et la mousse

Au cas où vos joints se détacheraient, enlevez un maximum de morceaux qui se dissocient et remplissez à nouveau les joints de sable. Si vous avez utilisé du ciment ou de l’époxy, creusez tous les joints endommagés et rejointoyez. Pour le sable polymère, humidifiez la partie endommagée et enlevez le joint sur une profondeur de trois centimètres. Rejointoyez ensuite.

D’autre part, le seul remède contre la mousse consiste à nettoyer régulièrement. Vous pouvez éventuellement appliquer une couche de protection.  Bannissez le nettoyage à haute pression, sinon vous allez endommager les joints.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *