Browse

Mobilier urbain et vandalisme : comment lutter ?

motor-bike-596388_640Les comportements incivils envers les biens publics ne sont pas des cas isolés et c’est pourquoi il est devenu nécessaire pour les fabricants de mobilier urbain de prémunir leurs équipements de dispositifs résistants et anti-vandalisme. Mais quels sont leurs moyens pour y parvenir ?

Anticiper pour assurer la durabilité du mobilier urbain

Francioli, le spécialiste du mobilier urbain en béton, explique dans ses fiches produits que divers moyens ont été mis en place pour préserver ses toilettes publiques des dégradations. Le recours à des matériaux d’une grande solidité ou incassable tels que le béton et l’inox découragent les vandales. A l’inverse, les matières fragiles telles que le verre ou le carrelage sont évitées. En dehors des dégâts provoqués par la casse, un des actes de vandalisme le plus répandu est le graffiti. C’est pourquoi des traitements anti-graffitis ont été développés et que Francioli en dote ses équipements.

La protection anti-graffitis

Pour le mobilier urbain composé de matériaux minéraux poreux, Hexaprotect propose une solution hydrofuge minéralisante qui le rend imperméable, oléofuge et empêchant donc toute encre ou peinture de s’accrocher. Filmogène mais ne dénaturant pas l’aspect naturel du matériau, il peut aussi bien être utilisé en traitement préventif sur du mobilier neuf ou ancien.

Visitez le site de Hexaprotect pour en savoir plus sur cet hydrofuge béton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.