bâtiment industriel

Les bâtiments industriels renferment le plus souvent des activités de fabrication ou de transformation. Dans les faits, ces locaux sont qualifiés d’industriels dès lors qu’ils emploient des installations techniques importantes. Ces établissements ont en commun un environnement intérieur contraignant pour les individus et pour le bâtiment et sont aménagés en conséquence.

 

Les contraintes du bâtiment industriel

Les sols, les parois et les plafonds des bâtiments industriels sont exposés à toutes sortes de dégradations. Les déplacements de charges lourdes lors d’opérations de manutention supposent un risque de chocs ou de rayures au niveau des murs intérieurs. Potentiellement tous les équipements utilisés sur le site (tapis convoyeurs, broyeurs, transpalettes, chariots automoteurs…) constituent une menace pour le bâtiment, sur le plan esthétique et structurel. Les résidus, les poussières ou encore la vapeur d’eau générés par ces activités industrielles peuvent affecter l’ouvrage à différents niveaux, allant du simple désagrément esthétique à la remise en cause de l’usage du bâtiment. En cas de fuite par exemple, les sols et les murs pourraient se trouver affectés durablement et devenir le lieu de futures dégradations plus importantes.

 

Comment choisir un revêtement mural adapté aux activités industrielles ?

Certaines solutions de revêtement mural s’avèrent plus appropriées que d’autres dans les bâtiments à usage industriel. Quels sont les principaux critères à observer ?

Choisir un revêtement résistant pour un usage intérieur

Les qualités techniques du matériau s’apprécient en fonction de son environnement futur. Pour un usage intérieur dans un bâtiment industriel, les caractéristiques à rechercher peuvent être :

  • la résistance aux variations de température ;
  • la résistance à la chaleur et au feu ;
  • la résistance au gel ;
  • la résistance aux chocs et aux rayures ;
  • la résistance à l’humidité et à l’eau ;
  • la résistance aux produits chimiques, agressifs, abrasifs ;
  • la résistance à l’accrochage de charges lourdes…

Certaines de ces caractéristiques ne dépendent pas exclusivement du matériau, mais aussi des conditions et de la qualité de la mise en œuvre.

Choisir un revêtement facile d’entretien

Les surfaces lisses et non poreuses simplifient l’entretien des parois intérieures. Faciles à nettoyer, ces revêtements permettent de mieux maîtriser les coûts et les temps d’entretien, mais aussi de renforcer les conditions d’hygiène à l’intérieur du bâtiment.

Choisir un revêtement intérieur tout terrain pour ses activités industrielles

Avec une résistance correctement évaluée selon la nature des activités exercées, et une surface relativement insensible aux salissures, l’intérieur du bâtiment est en partie armé pour résister à l’usure du temps. Pour retarder encore l’échéance de son remplacement, le revêtement peut enfin être choisi dans des teintes qui tendent à atténuer l’effet des dégradations. Les matériaux teintés dans la masse sont une bonne solution pour minimiser l’impact esthétique du retrait de matière sur la surface du revêtement.

Si un matériau ne remplit pas les conditions nécessaires à sa mise en œuvre dans un bâtiment industriel, il est possible de l’imiter au moyen de panneaux composites plus résistants, comme ceux utilisés pour la conception des panneaux décoratifs JMT Diffusion.

Partager sur :
Publié dans : BTP

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *