chauffage maison

L’hiver approchant, vous vous demandez comment protéger votre logement du froid ? La sensation de froid chez soi est liée à quatre critères principaux : le métabolisme de l’occupant, la température ambiante, la température des parois et l’humidité. Apprenez à améliorer votre confort thermique en agissant sur ces critères !

Le métabolisme de l’occupant

La sensibilité au froid et à la chaleur est différente d’un individu à l’autre. Les jeunes enfants et les séniors sont généralement plus sensibles au froid. Si la sensation de froid apparaît, nous vous conseillons d’abord de vous vêtir chaudement.

Préférez mettre plusieurs couches de vêtements sur vous plutôt qu’un gros pull. L’air emprisonné entre les couches de vêtements maintiendra votre chaleur près de vous et isolera votre corps du froid ambiant. Veillez à bien protéger les extrémités de votre corps, notamment les pieds, en mettant des chaussettes ou des chaussons.

La température ambiante de l’air

En moyenne, une température ambiante de 19 degrés est suffisante pour un intérieur habité. Il se peut que vos besoins en chaleur soient supérieurs. Avant d’augmenter votre chauffage, habillez-vous plus chaudement pour éviter d’augmenter une surconsommation énergétique.

N’oubliez pas que chaque degré supplémentaire au-dessus de 19 degrés peut augmenter votre facture de chauffage de 7%.

La température des parois

La température ressentie par les occupants du logement n’est pas égale à la température ambiante. Elle se calcule en faisant la moyenne entre la température des parois de l’habitat donnant sur l’extérieur et la température ambiante.

Par exemple, si vous avez une température ambiante de 20 degrés dans votre pièce et une température aux parois de 16 degrés, la température ressentie sera de 18 degrés.

L’isolation est la seule manière d’augmenter la température aux parois. Si vous avez des fenêtres, installez un rideau épais isolant et fermez vos volets dès que le jour tombe. Pour réduire la sensation de froid au niveau des sols, ajoutez des tapis ou de la moquette.

Évidemment, ces astuces ne peuvent pas remplacer les travaux de rénovation du système d’isolation, mais ils vous permettront tout de même de réaliser des économies d’énergie et de vous protéger du froid.

L’humidité de l’air

La sensation de froid sera plus importante dans un environnement humide que dans un environnement sec. L’humidité intérieure optimale se situe entre 40 et 60% d’eau dans l’air. Vous pouvez calculer la quantité d’eau dans l’air avec un hygromètre.

Si l’air de votre intérieur est trop humide, aérez en ouvrant vos fenêtres pendant 10 minutes. Pour plus d’efficacité, créez des courants d’air en ouvrant une autre fenêtre. N’oubliez pas d’éteindre vos chauffages à ces moments-là, pour éviter une surconsommation inutile.

Vous connaissez maintenant les critères sur lesquels agir pour avoir moins froid chez vous et pour réduire votre facture de chauffage.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *