lutter contre sécheresse

Avec des records de chaleur battus en France pour cet été 2022 et des périodes estivales qui s’annoncent de plus en plus étouffante, garder son jardin en bonne santé peut s’avérer de plus en plus compliqués. Cependant, il existe quelques techniques et installations très simples à mettre en place afin de conserver son jardin humide et bien hydraté. Certaines de ces techniques sont d’ailleurs utilisées depuis plus de 4.000 ans et ont donc, par conséquent, bien faits leur preuve.

Garder son jardin hydraté : l’Oyas le pot en terre cuite

La première technique pour s’assurer que son sol reste bien hydraté est l’utilisation d’un pot en terre cuite. Il s’agit d’un pot ancestral nommé l’Oyas et qui est utilisée depuis plusieurs millénaires, particulièrement en Asie et en Chine, preuve de son efficacité. Particulièrement efficace en période de sècheresse, cette technique est très simple à mettre en oeuvre. Il suffit simplement de coller deux pots en terres cuites l’un sur l’autre et de percer un trou. Vous devez ensuite positionner votre jarre dans le sol et faire dépasser le trou de quelques centimètres du sol puis la remplir d’eau.

Lorsque le mercure monte et que la terre s’assèche, le pot en terre cuite va laisser s’évaporer de la vapeur d’eau qui va ensuite se diffuser dans votre parcelle. Vous pouvez planter plusieurs de ces pots dans votre jardin. Cette astuce présente aussi l’avantage d’économiser beaucoup d’eau. Effectivement, tant que la température n’est pas assez élevée au point d’assécher votre sol, le réservoir d’eau ne libérera pas le précieux liquide nécessaire à votre jardin. Cette technique, vieille de 4.000 ans est donc une valeur sûre et ne nécessite pas spécialement de connaissances techniques. Vous aurez simplement besoin de coller deux pots ensemble.

pot en terre cuite

Arroser abondamment son jardin au bout moment

Une erreur communément faite par de nombreux jardiniers en herbe est d’arroser abondamment leur jardin, et ce, tout au long de la journée. Pourtant, cette astuce n’est pas spécialement efficace. Effectivement, arroser votre jardin en pleine et l’eau risque de s’évaporer très vite. Une grande partie du liquide utilisé sera gâché. Mieux vaut arroser son jardin à la même fréquence tous les jours. Un jardin est un écosystème vivant et a donc des réactions ainsi qu’une forme de mémoire. Si vous l’arrosez régulièrement à la même intervalle, ce dernier absorbera mieux l’eau. Enfin, mieux vaut faire cela le soir afin d’éviter que l’eau ne s’évapore trop vite.

 

Utiliser de la paille pour le sol de son jardin

Recouvrir le sol de son jardin de paille permet de limiter le besoin en eau des jeunes pousses. De plus, il s’agit d’un produit naturel simple à trouver. De plus, il nourrira vos plantes grâce à ses propriétés d’engrais naturel. Attention cependant à ne pas pailler l’ensemble de votre jardin. Effectivement, utiliser de la paille permet d’empêcher la pousse des mauvaises herbes. Si ces dernières ne sont pas forcément bénéfiques lorsqu’elles arrivent à maturité, elles permettent d’empêcher l’eau de votre sol de s’évaporer trop vite. En revanche, il faudra les retirer avant que ces dernières ne produisent des graines.

 

L’utilisation d’un drain agricole pour son jardin

Cette dernière option est plutôt réservée aux grandes parcelles agricoles ainsi qu’aux grands jardins. Le drain agricole est un long tube annelé recouvert de minuscules orifices. Placé en amont de votre parcelle, le drain agricole va permettre une meilleure diffusion de l’eau dans l’ensemble de votre parcelle. Cela permet d’éviter que certaines parties soient inondées par l’excès d’eau que vous pourriez leur fournir. Cela empêche également d’autres parties de votre jardin d’être totalement asséchées. Il nécessite cependant d’effectuer quelques travaux d’aménagement. Notamment de creuser une ou plusieurs tranché dans votre jardin ou votre parcelle agricole.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *