Gérer déchets cabinet dentaire

Que ce soit en milieu hospitalier ou dans un cabinet dentaire, la gestion des déchets est un point sur lequel un dentiste et ses assistantes doivent particulièrement porter leur attention. Si certains déchets sont comparables à de simples déchets ménagers, et donc ne présentant aucune menace, d’autres peuvent être dangereux. Effectivement, les déchets issus d’un cabinet dentaire ou d’un hôpital peuvent être infectieux. C’est la raison pour laquelle le traitement de ces déchets doit être effectué avec sérieux et précision.

Quels sont les différents types de déchets qui existent ?

La liste des déchets qui peuvent être issus de l’activité d’un cabinet dentaire ou d’un quelconque milieu médical est longue et diversifiée. Tous les déchets ne nécessitent pas la même attention. Ils sont ainsi classifiés en plusieurs catégories différentes. Il existe notamment 4 groupes de déchets issus de l’activité d’un cabinet dentaire, à savoir :

  • les déchets ménagers : il s’agit des déchets classiques que même un ménage pourrait produire. Des serviettes, des cartons ou des chiffons. Tous les déchets non contaminés entrent dans cette catégorie. Ces déchets seront déposés aux ordures ménagères et seront traités normalement comme n’importe quel type de déchets.
  • les déchets de soins à risques chimiques ou toxiques (DRCT) aussi appelés les déchets d’amalgames : il s’agit de déchets dits « mercuriels ». Ces déchets sont principalement issus de l’activité d’un dentiste. Des plombages retirés, que l’on appelle amalgames secs, et les amalgames humides, utilisés pour l’aspiration de la salive ou le crachoir. Ils peuvent gravement nuire à l’environnement ou à la biodiversité environnante.
  • les objets piquants coupants et tranchants (OCT) : ces déchets sont issus de l’activité du dentiste. Il s’agit principalement d’aiguille, de ciseaux ou de lames pouvant être en contact avec des déchets contaminés.
  • Les déchets d’activité de soins à risques infectieux (DASRI) : les DASRI sont des déchets susceptibles de contenir des micro-organismes comme les gants, les cotons dentaires ou des dents extraites. Ces déchets sont potentiellement dangereux car ayant été en contact direct avec le patient.

Ces différents déchets présentent ainsi tous une dangerosité différente et vont donc nécessiter un traitement différent.

 

Comment les déchets issus des cabinets dentaires sont-ils traités et éliminés ?

Après le passage d’un patient, l’ensemble de ces déchets sont traités et disposés dans les bacs appropriés. Chaque types de déchets, ménagers, DRCT, OCT, DASRI, est disposé dans un bac prévu à cet effet. Il est essentiel de correctement trier et traiter ces déchets, puisque ces derniers sont potentiellement contaminés et ils risquent donc d’avoir un effet néfaste sur l’environnement ou sur les salariés chargés de traiter ces déchets.

Par exemple, les déchets ne présentant aucun danger subissent un traitement basique et sont jetés dans la poubelle spécialement prévue pour les déchets ménagers basiques comme les cartons, les feuilles ou les serviettes n’ayant pas été en contact direct ou indirect avec les patients.

Les déchets OPCT sont placés dans un bac spécifique et seront par la suite incinérés. Il est très important de bien gérer la gestion de ses déchets en cabinet dentaire, puisque ces déchets peuvent s’avérer dangereux, car coupants, par ceux qui seront chargés de traiter ces déchets.

Les déchets d’amalgames sont triés en fonction de leur solidité. Les amalgames durs sont composés de minéraux qui peuvent être récupérés, triés et recyclés. Il est donc important de bien séparer les déchets solides, qui peuvent avoir une seconde vie, des déchets humides. Ces derniers doivent être filtrés d’éventuels composés solides avant d’être rejetés dans le réseau des eaux usées.

Enfin, les DASRI, de loin les plus dangereux, sont stockés dans un lieu prévu à cet effet. Ce lieu de stockage doit faire preuve d’une attention particulière et répondre à de nombreux critères de sécurité. Un accident, un tremblement de terre, un incendie peut vite arriver. Ces déchets doivent donc être stockés convenablement avant d’être traités par une entreprise spécialisée, puis incinérés.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *