Mousse acoustique alvéolée

Les mousses acoustiques, souvent coûteuses car privilégiées par un public de niche comme les professionnels de la musique ou du bâtiment, constituent une solution efficace aux problèmes d’isolation acoustique, tant dans le milieu de l’entreprise que pour les particuliers.

Qu’est-ce que la mousse acoustique ?

La mousse acoustique est un matériau de synthèse issu du polyuréthane, de la mélamine ou du polyéthylène. Cet isolant phonique léger a la propriété de modifier l’ambiance sonore d’une pièce en absorbant les sons, ce qui les empêche de se répercuter sur les murs et d’être perçus de l’autre côté des parois. L’acoustique de la pièce ou du studio s’en trouve ainsi améliorée.

On peut trouver la mousse acoustique dans le commerce sous forme de panneaux, dalle ou rouleaux de multiples dimensions. Les profils de surface de ce type d’isolant sont également très variés et l’on peut ainsi trouver des mousses acoustiques à surface alvéolée, plate, picots, cylindres, triangles, ou encore chicanes.

Ces différents profils servent à déterminer quelques types de sons la mousse est en mesure d’absorber.

Pourquoi choisir une mousse acoustique ?

Il n’est pas rare d’avoir recours aux mousses acoustiques dans le milieu professionnel. En fonction de son secteur d’activité, une entreprise peut effectivement utiliser des machines bruyantes. Par conséquent, les ouvriers qui y travaillent sont exposés à des bruits excessifs et prolongés qui peuvent avoir un réel impact sur leur santé auditive. La mousse acoustique s’avère alors un excellent choix pour améliorer les conditions de travail des salariés.

Bien que majoritairement utilisée par les professionnels, la mousse acoustique est tout aussi bien adaptée aux usages des particuliers. En effet, la présence d’équipements bruyants au sein d’un foyer, à l’instar d’une VMC, d’une pompe à chaleur ou encore d’une vieille machine à laver peut être une importante source de nuisances sonores pour les habitants comme les voisins. En ce cas, la mousse acoustique est une fois de plus le choix par excellence pour ne pas nuire aux voisins et se préserver soi-même.

Quels critères pour choisir une mousse acoustique ?

Comme précisé plus haut, il existe une grande variabilité de mousses acoustiques sur le marché. Il vous faudra donc orienter votre choix en fonction de votre budget, mais également de vos besoins en termes de performances. L’idéal est de déterminer en amont le type de fréquences sonores (basses, moyennes ou hautes) que vous souhaitez atténuer afin d’affiner votre sélection et bénéficier d’une meilleure efficacité.

La matière constituera aussi un critère déterminant quant aux propriétés de l’isolant phonique. Les mousses en polyuréthane par exemple, qui possèdent de larges alvéoles, sont les moins chères, mais également les moins résistantes dans le temps et sont relativement inesthétiques. Les mousses en mélamine possèdent des alvéoles petites et plus nombreuses, ce qui permet une meilleure absorption des sons. Elles sont également environ 50 % plus résistantes que les mousses en polyuréthane et plus rigides, bien que cette dernière caractéristique les rende plus sensibles à l’abrasion.

Sachez enfin que la pose d’une mousse acoustique ne vous dispense pas de l’installation d’une isolation performante, sachant que bon nombre d’isolants thermiques sont également d’excellents isolants phoniques.

Partager sur :
Publié dans : BTP

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *