Réduire le bruit entreprises industrielles

Le bruit et la nuisance sonore sont deux problématiques particulièrement sensibles dans le monde professionnel et plus particulièrement dans les secteurs industriels et du bâtiment.

En effet, les entreprises de ces secteurs multiplient les sources génératrices de bruit du fait des nombreux équipements et machines industrielles utilisés dans le cadre de leur activité.

Afin d’améliorer la qualité sonore dans ces secteurs et d’améliorer les conditions de travail de la majorité des employés, il est important de comprendre commet ce bruit est généré et comment il peut être réduit.

 

Comment est généré le bruit dans le secteur industriel ?

La nuisance sonore est un problème répandu dans toutes les entreprises, peu importe le secteur d’activité.

Néanmoins, cette nuisance est amplifiée chez les sociétés utilisant de l’équipement lourd ou des machines thermiques imposantes comme c’est notamment le cas des industriels et des entreprises du bâtiment.

Dans ces secteurs, le bruit, qui devient par la suite une nuisance, est principalement généré par des vibrations et chocs émanant des machines et engins industriels. On en retrouve de plusieurs types en industrie :

  • Pièces en mouvements
  • Chocs mécaniques entre les pièces internes
  • Usure des supports moteurs et autres plots anti vibratiles

Le bruit de ces différentes vibrations peut également être amplifié en fonction de l’espace et des matériaux qui entourent ces machines. Si ces éléments sont particulièrement conducteurs au phénomène de résonnance, la nuisance provenant des vibrations sera plus importante.

 

Réduire le bruit des vibrations pour les opérateurs industriels

Pour améliorer les conditions de travail des opérateurs industriels qui travaillent près de sources de vibrations, il existe plusieurs solutions.

Identification des sources du bruit

Pour réduire la nuisance sonore sur un poste de travail, il est nécessaire de commencer par identifier les sources génératrices des vibrations. C’est-à-dire, trouver quelles sont les machines et le point sur les machines qui créent le plus de chocs et vibrations (qui vont ensuite générer du bruit).

Mise en place d’EPI

Les équipements de protection individuelle (EPI) peuvent permettre de réduire l’exposition au bruit des opérateurs par le biais de bouchons d’oreilles ou de casque antibruit. Même si ces EPI ne suppriment pas complètement la nuisance sonore, ils permettent de les réduire en partie.

Mesures administratives

La mise en place de mesures administratives est également une solution envisageable pour réduire l’exposition aux bruits et vibrations. En général, les entreprises industrielles mettent en place des directives visant à réduire la période de travail des opérateurs sur les zones les plus bruyantes.

Mettre en place des supports anti vibratoires

Le changement des supports antivibratoires est une solution extrêmement efficace, car elle vise à installer de nouveaux éléments permettant de réduire les chocs et vibrations sur et à l’intérieur des moteurs, machines-outils et autres engins industriels.

Insonoriser par mousse acoustique

Limiter la propagation du bruit provenant des machines industrielles avec l’utilisation de mousse acoustique. Cette solution est particulièrement utilisée, car elle permet d’isoler les machines du reste de l’espace de travail par capotage ou autre méthode. Afin de réduire le bruit de manière efficace, on utilise de la mousse acoustique haute performance.

Partager sur :
Publié dans : BTP

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *