travaux isolation

Réaliser des travaux d’isolation dans votre maison permet de réduire considérablement vos dépenses énergétiques en hiver, comme en été. En optimisant votre consommation énergétique, vous pourrez également diminuer vos factures d’énergie et contribuer à préserver l’environnement.

Quelles zones isoler dans une maison ?

Afin de bénéficier d’un système d’isolation efficace et performant dans votre maison, toutes les pièces doivent être isolées. Les zones prioritaires sont celles dans lesquelles les pertes de chaleur sont les plus importantes en hiver et dans lesquelles il fait le plus chaud en été.

La toiture et les combles sont responsables d’environ 30% des pertes d’énergie dans une maison. Les murs sont également un poste de dépenses énergétiques importants (25% des pertes énergétiques), tout comme les sols et les planchers (10% des pertes d’énergie).

Si vous possédez une maison à étages, il est aussi important d’isoler les planchers intermédiaires. L’isolation de ces zones peut vous aider à conserver une température agréable dans votre maison. Les fenêtres et baies vitrées jouent un rôle important dans l’isolation de votre maison. Elles doivent être conçues avec du double voire triple vitrage ou du vitrage à isolation renforcée (VIR). Si vous percevez des courants d’air froid au niveau des fenêtres, il est probablement temps de les remplacer ! En hiver, vous pouvez aussi améliorer votre isolation avec des rideaux thermiques.

Enfin, si votre maison est située dans une zone bruyante, près d’un axe routier important par exemple, pensez à améliorer votre isolation acoustique ! L’isolation acoustique permet de réduire le bruit provenant de l’extérieur et de limiter la propagation des bruits entre les différentes pièces de la maison (home cinéma, enceinte…).

L’isolation pendant la construction

Les travaux d’isolation peuvent être réalisés facilement dans tout projet de construction d’une maison. L’isolation est posée après les travaux de gros œuvre (fondation, assainissement…), au moment du second œuvre. Les isolants sont positionnés dans la toiture, les murs et les sols avant que les revêtements ne soient installés.

L’isolation après la construction

Dans le cas d’une maison déjà construite, il est très fréquent de devoir réaliser des travaux de rénovation énergétique. Au bout de plusieurs années, les systèmes d’isolation peuvent être moins performants, notamment lorsque les maisons ont été construites avant les années 1970.

Réaliser des travaux d’isolation dans votre maison peut contribuer à améliorer son efficacité énergétique et augmenter votre confort à l’intérieur. Pour une rénovation complète et efficace, il est recommandé de rénover le système d’isolation, de ventilation et de chauffage. Cependant, si la rénovation énergétique est un investissement judicieux pour votre maison et malgré les aides financières accordées par l’État, il n’est pas toujours possible de réaliser tous les travaux en une seule fois. L’isolation est la première étape à effectuer lors d’une rénovation énergétique.

Comment choisir entre l’ITE ou l’ITI ?

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) consiste à ajouter une couche isolante à l’extérieur des pièces. Elle est souvent recommandée pour les projets de rénovation, notamment dans le cas d’un ravalement de façade. En effet, l’ITE modifie complètement l’aspect extérieur de la maison. Elle permet d’améliorer les performances thermiques globales de la maison et de traiter les ponts thermiques. Il n’est pas nécessaire de quitter la maison lors d’une ITE, les travaux étant réalisés à l’extérieur.

L’ITE ne réduit pas la surface habitable de la maison, en revanche elle augmente le coefficient d’occupation au sol sur le terrain. Elle nécessite souvent de remplacer les systèmes de fermeture de la maison (volets battants par exemple). Puisque l’apparence de la maison est modifiée, vous devez consulter les règles d’urbanisme de la commune et réaliser une déclaration de travaux.

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) consiste à isoler la maison depuis l’intérieur. Elle permet de supprimer les effets de parois froides et la condensation à l’intérieur. L’isolation acoustique est renforcée. Les travaux d’ITI sont en général moins onéreux que les travaux d’ITE, car ils sont plus simples et rapides à mettre en œuvre.

Cependant, l’ITI réduit la surface habitable de la maison et nécessite une révision des systèmes électriques (passage des câbles, position des prises etc.) et de tuyauteries intérieures (chauffage, eau chaude…). Elle engendre également des travaux de finitions (peinture, papier peint…) et les habitants de la maison doivent quitter les lieux le temps des travaux.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *