Comment insonoriser une pièce ?

Source de stress et frustration, une mauvaise isolation phonique peut vite se transformer en cauchemar. Pour les particuliers, entendre ses voisins ou les bruits extérieurs relatif à la circulation, aux travaux ou aux intempéries deviennent rapidement gênant au quotidien. Pour les professionnels et organisateurs d’événements, il est également important de garantir une isolation phonique efficace, lors de vos réunions ou réception.

Alors, comment insonoriser une pièce ? Des petites astuces aux gros travaux, découvrez nos conseils pour trouver silence, calme et sérénité dans vos espaces de vie ou de travail.

Isoler le plafond

Bruit de pas, musique ou aspirateur, lorsqu’on réside en appartement on apprécie rarement d’entendre ce qu’il se passe chez nos voisins du-dessus. Un problème pourtant récurrent, suscitant la frustration des habitants.

Pour atténuer ces bruits se propageant dans le plafond, la pose d’un faux plafond et notamment de dalles acoustiques contribuera efficacement à votre confort sonore. Si le faux plafond est désolidarisé du plafond, vous bénéficierez d’une isolation encore meilleure. Pour cela, utilisez des supports antivibratoires ou en une grande ossature posée de mur à mur.

Isoler les murs

Qui dit isolation du plafond, en vient naturellement à celle des murs. Différentes manières s’offrent à vous pour isoler vos murs, nécessitant plus ou moins de travail.

Première option, habiller les murs et empêcher la transmission directe avec de la peinture anti-bruit. Elle s’applique sur sa sous-couche insonorisant et permet une diminution du bruit jusqu’à 15dB.

Si vous souhaitez une diminution plus importante et que des travaux plus conséquents ne vous effraie pas, vous pouvez opter pour la pose d’un isolant et d’une contre-cloison, qui pour être efficace devra être désolidarisée du mur initial à l’aide de ruban en élastomère.

Calfeutrer la porte d’entrée

Si les nuisances sonores viennent principalement de votre pallier, vous pouvez également mobiliser vos efforts sur la porte d’entrée. Si vous disposez du budget nécessaire, vous pouvez investir dans une porte blindée. A défaut de remplacer votre porte, tentez de la calfeutrer en plaçant un boudin de porte, des joints ainsi qu’un rideau anti-bruit ou pour les plus bricoleurs un capitonnage de votre porte.

Remplacer/Isoler les fenêtres

Le rempart le plus efficace envers les bruits extérieurs de circulation ou travaux réside dans vos fenêtres. Là encore deux options se présentent :

  • Changez vos fenêtres en optant pour un double vitrage de qualité ou à isolation renforcée. Le classement AC de la fenêtre vous aidera à déterminer la capacité d’affaiblissement du bruit qui vous convient.
  • Renforcez l’étanchéité des fenêtres existantes en changeant les joints.

Décorer pour empêcher la résonance

Une situation souvent présente dans les maisons neuves, est celle de la résonnance du bruit, d’autant plus si le sol est en carrelage. Une astuce pour réduire la propagation du bruit et la résonance est la pose de divers accessoires de décoration tels que des tapis, rideaux ou tableaux.

Le mobilier a également un impact majeur sur le bruit. Une grande étagère ouverte avec des étagères de différentes tailles et divers éléments absorberont les différents sons.

Limiter le bruit des équipements

Une source de bruit également présente et en provenance directe de votre intérieure est celle de vos équipements électroménagers de type lave-linge ou lave-vaisselle. Là encore, un choix se présente entre les remplacer par des équipement silencieux de plus en plus présents sur le marché ou le placement de supports antivibratoires sous vos machines existantes.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *