comment organiser ses chantiers

Le respect des délais sur un chantier de construction repose sur une planification sans faille et une communication optimale entre tous les acteurs du projet. Alors que les intervenants se multiplient, le manque de fluidité des échanges rallonge les délais d’exécution et de livraison. Ces retards entraînent des frais supplémentaires et peuvent déboucher sur un contentieux entre le maître d’ouvrage et l’entrepreneur. La santé financière de l’entreprise est alors directement liée à sa capacité à anticiper et à maîtriser chaque étape du chantier. Une tâche simplifiée par le recours à des outils numériques adaptés et par l’identification en amont des éventuelles installations spécifiques à mettre en place en fonction de la nature des travaux.

La gestion électronique des documents (GED)

Dans le secteur du BTP, la gestion électronique des documents (GED) simplifie l’organisation du chantier et fluidifie les échanges entre les différents acteurs du projet de construction. Chaque nouveau projet fait l’objet d’une procédure harmonisée avec un modèle commun de classement où tous les documents sont enregistrés, facilement accessibles et sécurisés. Avec une solution de GED construction, les documents client comme les supports de travail peuvent par exemple être triés par « client », « projet » ou « collaborateur ». Les résultats de recherche affichent alors l’ensemble de l’historique concerné.

Avec le partage de documents, inutile d’alourdir et de ralentir la transmission d’informations par l’ajout de pièces jointes dont les formats ne sont pas toujours exploitables côté destinataire, sans oublier les restrictions relatives à la taille des fichiers. L’efficacité opérationnelle de l’entreprise est considérablement améliorée grâce à la centralisation des documents, des dossiers et des tâches. Le temps auparavant alloué à l’archivage, au classement et à la sécurisation manuelle est rendu disponible à la réalisation du chantier.

Un logiciel de GED couvre tous les champs incontournables du projet de construction : la gestion de chantier avec les études techniques, le chiffrage et la facturation, la gestion client avec les contrats et avenants, mais aussi le suivi de procédure avec les différentes études et certifications en jeu.

L’anticipation des risques inhérents au terrain de construction

Chaque chantier de construction ou de rénovation expose les salariés de l’entreprise à des risques spécifiques, qu’il convient d’identifier en amont afin de mettre en place un attirail de mesures adaptées. La sécurité et la santé des employés sur le chantier engage la responsabilité du chef d’entreprise ou de l’artisan. Et ce, quelle que soit la nature du contrat : intérimaire, CDD, stagiaire… Certains chantiers sont particulièrement exposés aux risques d’accidents graves.

C’est le cas des interventions en hauteur qui cumulent les risques de chutes des professionnels et les risques d’accidents pour les riverains face aux éventuelles retombées de débris, matériaux ou équipements. Aussi, la zone de travaux doit être balisée et sécurisée au moyen d’équipements adaptés. Il s’agit d’équipements de protection individuelle (EPI) comme les lignes de vie sur toiture, et d’équipements de protection collective à l’image des rambardes de sécurité.

Partager sur :
Publié dans : BTP

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *