En tant que propriétaire, si vous êtes à la recherche du système de chauffage le plus efficace, la pompe à chaleur est le meilleur candidat. Elle fonctionne selon le principe suivant : elle capte la chaleur et la déplace d’un endroit à l’autre, la retire de la maison pour la rafraîchir en été et apporte la chaleur de l’extérieur pour la réchauffer en hiver. La pompe à chaleur peut être étonnamment efficace, produisant parfois quatre fois plus d’énergie que l’électricité qui l’alimente.

 

Les avantages des pompes à chaleur

Les pompes à chaleur sont très respectueuses de l’environnement. Grâce à leur rendement élevé, elles consomment moins d’électricité tout en assurant un chauffage efficace. Elles ne brûlent pas de combustibles fossiles pour produire de la chaleur, ce qui signifie qu’elles ne génèrent pas de gaz d’échappement qui pourraient affecter l’environnement. Leur fonctionnement est très sûr et elles ne produisent pas de gaz potentiellement nocifs comme le monoxyde de carbone.

 

Les différentes pompes à chaleur

En fonction de votre projet, vous vous devez de connaître les possibilités qui s’offrent à vous. Il existe deux grands types de pompes à chaleur : les pompes à chaleur aérothermiques et les pompes à chaleur géothermiques.

Pompes à chaleur aérothermique

Les pompes à chaleur aérothermiques sont des pompes à chaleur air-air et air-eau à haut rendement. Ces pompes sont conçues pour obtenir un rendement maximal dans des conditions climatiques difficiles, tant en hiver qu’en été.

L’aérothermie est basée sur une pompe à chaleur réversible. Ce système récupère l’énergie thermique existante de l’air extérieur et la fait passer dans un circuit rempli de liquide de refroidissement. Ensuite, un échangeur transfère l’énergie produite au circuit de chauffage et à l’eau chaude de la maison. De plus, grâce à sa réversibilité, il peut effectuer le fonctionnement inverse, en produisant de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été.

Les pompes aérothermiques peuvent atteindre un rendement net allant jusqu’à 700 %. Elles prélèvent directement dans l’air deux tiers de l’énergie dont elles ont besoin. L’aérothermie consomme environ un quart ou un tiers de l’électricité nécessaire au fonctionnement de votre prise de courant, mais le reste est acquis à partir de l’air. C’est-à-dire sans frais. Cette technologie permet aux utilisateurs d’économiser sur leur facture d’électricité grâce à un compresseur qui peut fonctionner à différentes vitesses, ce qui permet d’obtenir une plus grande efficacité énergétique, d’améliorer le rendement de la pompe à chaleur et de maintenir une plus grande stabilité de la température dans la pièce ou la maison.

Pompes à chaleur géothermiques

Les systèmes géothermiques fonctionnent de manière similaire, mais ils utilisent le sol à l’extérieur de votre maison ou une masse d’eau proche comme source de captage et de libération de la chaleur. Une série de tuyaux, appelée la boucle, est enterrée à plusieurs mètres sous la surface du sol, forée très profondément dans un système de boucle verticale ou immergée dans une source d’eau. Même à quelques mètres sous terre, les températures restent entre 45 et 60 degrés toute l’année. De l’eau ou une solution réfrigérante circule dans la boucle, captant ou libérant de la chaleur selon les besoins.

Les systèmes géothermiques fournissent le type de chauffage le plus efficace. Ils peuvent réduire les factures de chauffage jusqu’à 70 %. Comme les autres types de pompes à chaleur, ils sont également très sûrs et écologiques. L’investissement initial dans un système géothermique peut être plus élevé que pour les autres types d’équipement de chauffage, et il sera nécessaire de creuser des trous et des tranchées dans votre cour pour y placer les tuyaux de la boucle souterraine. Toutefois, une pompe à chaleur géothermique peut généralement être amortie grâce aux économies mensuelles réalisées en cinq ans environ.

Partager sur :

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *