sécurité sur les chantiers dans le bâtiment

Comment sécuriser ses employés sur les chantiers ?

 

Les chantiers dans le domaine du bâtiment font partie des lieux les plus propices aux accidents et notamment aux accidents du travail. Afin de sécuriser au maximum ces chantiers et de préserver au maximum la santé de leurs salariés, les entreprises du bâtiment agissent de plus en plus en matière de sécurité.

 

Les accidents du travail, une plaie dans le bâtiment

 

Les accidents du travail sont très fréquents lorsque que l’on exerce un métier dit « manuel ». En effet, les chances de se blesser sur un chantier sont beaucoup plus élevées que de se blesser en travaillant sur un ordinateur.

Ce constat est facilement compréhensible lorsque que l’on réfléchit aux instruments manipulés sur un chantier. Visseuse, meuleuse, scie, marteau… tous ces outils qui sont utilisés de manière régulière peuvent à tout moment créer une blessure et dans le cas de l’entreprise : un accident du travail. Ces sinistres sont très nombreux dans la sphère du bâtiment et pénalisent fortement l’avancé des différents projets.

Des métiers plus propices aux sinistres

 

Certains métiers sont plus touchés que d’autres par les sinistres. Cela est notamment dû au fait que selon les postes occupés, les opérateurs peuvent être amener à travailler sur des machines volumineuses ou porter des charges lourdes. Certains métiers nécessitent même des compétences proches de l’escalade : façadiers, couvreurs, charpentiers.

Il n’est pas rare de travailler en hauteur lors de travaux sur de grands bâtiments à l’aide d’échafaudage et ainsi augmenter encore le risque de chutes ou d’accidents. Ces métiers « à risques » sont particulièrement ciblés par les sinistres et font l’objet de suivis particuliers au sein des différentes entreprises

 

La réponse des entreprises pour la sécurité des opérateurs

 

Les entreprises du BTP investissement de plus en plus dans la sécurité et notamment dans la sécurité de leurs salariés. La prolifération des accidents du travail dans ce domaine a obligé ces sociétés à agirs pour préserver au maximum la santé de leurs employés et dans le même temps d’assurer la pérennité des chantiers.

Ces investissements se matérialisent de différentes manières. Ils peuvent prendre la forme de nouveaux KPI à porter de manière obligatoire sur les chantiers (nouveaux casques, chaussures de sécurité, etc.…). Ils peuvent s’apparenter à l’achat d’équipements ou produits de sécurité comme par exemple des échafaudages anti dérapant ou des gardes corps anti chute pour les chantiers en hauteur comme la toiture par exemple.

Ces investissements peuvent également correspondre au développement du service QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) en interne qui va s’occuper de travailler et de définir l’ensemble de la stratégie et des règles en matière de sécurité au travail. Ce service va permettre de faire un suivi global des accidents du travail et va ensuite proposer des améliorations ou conseils sur les postes les plus touchés afin de réduire au maximum les risques inhérents au métier.

 

La sécurité des salariés dans le bâtiment est la priorité numéro une des acteurs de ce domaine. La santé des opérateurs est une problématique majeure que les entreprises ont pris en compte ces dernières années. Cette prise de conscience générale a permis de réduire fortement les accidents du travail dans ce secteur d’activité.

Partager sur :
Publié dans : BTP

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *