Il existe un grand nombre de problématiques liées au classement, au rangement et au stockage dans un bureau, un atelier, un hangar ou un entrepôt. Cela peut concerner le secteur industriel aussi bien que le secteur tertiaire. Les propositions en termes de rayonnage et de stockage sont différentes et variées. En général, à chaque problème il y a sa solution correspondante au sein des gammes existantes ou dans des fabrications sur mesure pour des classements plus complexes.

L’intérêt d’avoir un rayonnage adapté

Dans le commerce et dans de nombreux secteurs industriels, le problème de la gestion des stocks, de l’optimisation ainsi que de l’espace de stockage ou même de rangement de bureau a toujours lieu d’être.

Une multitude de choix est possible, qu’il s’agisse d’une installation complète de hangar de stockage ou d’entrepôt ou d’un supplément d’aménagement de bureau. En fonction du domaine d’activités, du type de marchandises à stocker, du volume d’accès au rayonnage, etc. l’installation ne sera pas identique.

Les facteurs à prendre en compte lors du choix du modèle

Les éléments de volume et de masse des marchandises ou objets à entreposer sont les principaux critères qui vont venir définir les caractéristiques du rayonnage idéal. En voici quelques-uns non exhaustifs :

  • Définir l’usage souhaité : bureaux, ateliers, entrepôts, pièces détachées, classeurs, produits volumineux ou dangereux ;
  • Déterminer la version du rayon : avec côtés tôlés, version ouverte, avec côtés et fonds tôlés ;
  • Définir la version de tablettes : tubulaires à claire-voie pour une solution économique de stockage et d’archivage, en bois ou en tôle (solution à visée esthétique) ;
  • Choisir le nombre d’éléments : la base comprend 4 échelles ou montants. Elle sert de point de départ aux conceptions de rayonnage. Les compléments s’ajouteront au fur et à mesure à l’élément suivant ;
  • Choisir les dimensions et connaître la masse des produits : la charge par niveau est un élément à ne pas négliger ;
  • Choisir la finition : galvanisée pour l’atelier pour éviter les produits salissants. Celle-ci est à repeindre pour un résultat plus esthétique ;
  • Réfléchir aux choix d’accessoires : barres, cloisons, tiroirs, séparateurs, tablettes, grillagé, recouvrement en bois.

Il faut également veiller à ce que la qualité des matériaux et de la fabrication soit optimale. Votre dispositif, même basique, doit être conforme aux réglementations imposées.

Les types de rayonnage

Pour le bureau, le choix varie en fonction des finitions et des matériaux : rayon pour archives en acier tubulaire, pour dossiers suspendus, peints et galvanisés compatibles aux boîtes d’archives. Le rayonnage pour bureau est différent de celui pour la salle d’archives. La structure reste la même, mais les caractéristiques et les dimensions sont modifiées (profondeur, charge, niveau…).

Le modèle alimentaire et inox

Il est utilisé dans le secteur agro-alimentaire ou dans un milieu humide pour éviter les risques de détérioration des produits et de contamination. Comme la matière est inoxydable, le modèle vaut un peu plus cher que ses homologues.

Le modèle de rétention

Celui-ci permet un stockage écologique des produits toxiques, nocifs, polluants et irritants. Il comprend un ou plusieurs bacs évitant l’écoulement des produits dangereux.

Le rack à pneus

Il est destiné aux garages, aux ateliers, aux magasins et aux concessions automobiles. Ce modèle favorise un meilleur agencement de l’espace de stockage avec ses deux rangées par niveau et ses différentes longueurs et hauteurs.

Le modèle sur mesure

Les professionnels dans ce domaine peuvent vous réaliser un produit personnalisable qui répond à vos besoins les plus spécifiques.

Partager sur :
Publié dans : BTP

Nos articles liés

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *